Quelques notions sur la composition et la formulation des cosmétiques

 

 

-

La formulation en chimie :

 

Depuis Nostradamus et son Traité des fardements et senteurs, la formulation cosmétique s'est rationalisée. S'appuyant sur la connaissance des propriétés des matières premières utilisées et la maîtrise des opérations technologiques, la formulation révèle un savoir-faire qui emprunte à la science des associations.

La formulation est une préparation résultant d'un mélange de différentes matières premières,
conduisant à l'obtention d'un produit « formulé » homogène, stable, dont les propriétés correspondent à un cahier des charges établit par le client.

Au carrefour des différentes disciplines, la formulation est une science complexe qui a été longtemps approchée de manière empirique. Les fondements théoriques de la formulation se développent et s'imposent progressivement. Cette science constitue maintenant un domaine de compétence et d'expertise à part entière utilisée dans de très nombreux secteurs d'activités. Au delà de l'industrie chimique (peintures, vernis, encres, colles adhésifs,…), d'autres branches professionnelles, telles les industries agroalimentaires, la cosmétique, la pharmacie, l'agrochimie procèdent de la même démarche : celle de fournir des produits efficaces, économiques et "propres".

La formulation conditionne la qualité des cosmétiques.
Le problème majeur des formulations cosmétiques (comme de toutes les formulations!) est de faire coexister dans un même système des substances qui n’ont pas les mêmes caractères de solubilité.

Les tensioactifs permettent de résoudre ce problème en formant, grâce à leurs associations, des "objets" réservoirs de substance permettant de "disperser dans l’eau" des produits liposolubles ou, dans des milieux organiques, des substances hydrosolubles.
Parmi les substances susceptibles d'amener à la formation d'objets colloïdaux utilisables en cosmétologie, les polymères constituent une excellente alternative aux tensioactifs.

La formulation fait intervenir plusieurs disciplines scientifiques : physique, physicochimie, chimie, biologie, sciences économiques et sociales, sciences humaines…

La mise au point d'un produit, sa sécurité et sa stabilité exigent de nombreux tests préalables et un examen attentif de l'environnement biologique sur lequel il va exercer ses effets.

C'est la connaissance de la peau, de ses réactions aux agressions chimiques, à la lumière, à l'oxydation, etc., qui permet de définir la nature des substances qui doivent entrer dans la composition des mélanges actifs.

L’aspect crémeux, onctueux, non gras des différents produits cosmétiques est dû aux émulsions ou encore à l’argile.
Le secret de l’efficacité des cosmétiques repose sur des techniques de fabrication pointues comme l’utilisation de microcapsules, de liposomes ou de vésicules, particules dans lesquelles sont placées les substances actives. Ils servent ainsi de vecteurs permettant à ces substances de pénétrer dans les cellules de la peau.
 
Les gels sont à l'heure actuelle une des présentations cosmétiques les plus recherchées. Ces liquides ne coulent pas ; ils se forment quand des molécules en solution se lient en un réseau qui piège un solvant.
Transparents et collants pour la coiffure, ils sont doux au toucher lorsqu'ils s'utilisent en crème. Le gel peut être un solide mou, facile à déformer, élastique ou plastique.
On distingue les gels chimiques des gels physiques. Les premiers sont irréversibles contrairement aux seconds, mais peuvent se déformer et retrouver leur forme.
Leur élasticité renforce leur pouvoir d'adhérence sur des surfaces solides.

 

- Composition d’une formulation cosmétique contemporaine :

- Des composés indispensables à la cosmétologie : Les tensioactifs

 

Les tensioactifs surfactifs ou surfactants sont les composés indispensables à l' hygiène et à la cosmétologie. Ils dispersent les corps gras dans l'eau et constituent en quelque sorte le principe actif des agents lavants.

On les retrouve dans les produits de soins : shampooings, produits pour la peau, les cheveux, le bain, le rasage, etc.

La formule générale, et la plus simple d’un tensioactif, associe une tête polaire à une queue hydrophobe, mais de multiples variations sont possibles : présence de plusieurs têtes, de plusieurs queues, volume relatif variable de la tête et de la queue, etc…
Toutes ces propriétés vont déterminer la nature de l’objet colloidal présent dans la formulation.

 

- Les émulsions :

 

Les compositions cosmétiques font appel à l’eau et aux produits hydrosolubles; à l’huile et aux produits liposolubles. Les formes émulsifiées sont parmi les plus nombreuses et les plus variées. Elles ont été abondamment décrites et utilisées à la fois pour leur effet vectorisant et leur aspect attrayant dans les compositions cosmétiques.

 

Une émulsion est une dispersion, sous forme de gouttelettes, de deux liquides non miscibles entres eux .

Elle est donc constituée de deux phases :

 

1-composition d’une émulsion.

 

a-Phase aqueuse

 

composition de la phase aqueuse :

 

-         Eau déminéralisée 

-         Agents de consistance : ce sont des polymères ayant la capacité de modifier le comportement rhéologique des formulations.

-         Séquestrant : molécule spécialisée dans la capture et l’immobilisation des espèces ioniques issues des eaux de rinçage pour diminuer les risques d’oxydation.

-         Humectant : il est ajouté afin de limiter la perte en eau du produit

-         Régulateur de pH : il permet d’ajuster le pH de la formule

-         Hydratant : il provoque un effet immédiat et à long terme d’hydratation cutanée.

 

Fonctions :

 

-         Former l’une des phases émulsionnées

-         Accueillir les actifs, conservateur et colorants qui sont hydrosolubles.

-         Restaurer l’hydratation de l’épiderme par apport direct d’eau et d’agents hydratants pouvant fixer l’eau dans la couche cornée.

-         Permettre le développement de polymères viscosants

 

b-Phase grasse

 

composition de la phase grasse :

 

-         Emollient : il nourrit la peau et joue sur le toucher et la texture du produit fini.

-         Conditionneur : il forme un film sur la peau ou le cheveu pour limiter l’agression des tensioactifs.

-         Emulsionnant : molécule amphiphile permettent la formulation de l’émulsion.

-         Phase parfum : antioxydant, conservateur, solubilisant.

 

Fonctions :

 

-         Former l’une des phases émulsionnées.

-         Accueillir les actifs, conservateurs, colorants liposolubles.

-         Participer à la reconstruction du film hydrolipidique favorisant le maintien de l’hydratation de l’épiderme.

-         Donner un toucher particulier à la formule.

 

retour vers l'acceuil de www.chimie-sup.fr